Les éléphants en side Ural

Waterloo, 18 juin 1815. Après huit heures de combats intenses, la Grande Armée de Napoléon dénombre près de 9 500 morts et 32 000 blessés. La campagne alentour n’est plus que ruine. Pour Napoléon, c’est le début d’un irrémédiable déclin. Comment en est-il arrivé là ? La réponse ne plaira pas aux Historiens pourtant cet incontestable témoignage vidéo prouve que Napoléon n’aurait jamais dû aller à la mythique concentration des Eléphants à bord d’un side-car russe dénommé Ural.
Abonnez-vous pour ne rater aucune nouvelle vidéo: https://goo.gl/3irZi5

Lolo
A propos de l'auteur
- Tout ce qui est déglingo, débile, pas tout-à-fait net et qui a deux roues, c'est moi qui l'essaie ! Après quelques années passées à Moto Journal, j'ai décidé de vous raconter l'histoire de la moto en vidéo sous mes propres couleurs !

Avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.