Road trip ► Moscou Vladivostock 12.000 km en Ducati Multistrada 5/10

Etape Okhlon Island – Irkoutsk (300 km)

J’y peux rien, j’ai l’impression d’être entouré de Dinky Toys sur la route. Tu sais cette marque de miniatures de voitures/camions dans les années 50 à 70. Bah là, en Russie, j’ai l’impression de rouler au milieu. Moi, je les aime tous ces bahuts avec leurs tronches déglinguées dignes du salaire de la peur. Alors, je les photographie et je leur applique un filtre photo. Pauvre Monde et pauvre moi.

Bah ouais. Parce que moi ça fait vibrer ma corde vintage. Eux, ça doit bien les gonfler de rouler dans ces vieux tromblons poussifs, qui semblent rendre l’âme à chaque kilomètre. Moi, je trouve ça « charmant » quand le Russe, lui, bah, il en chie. Je dis pas ça pour être vulgaire, juste pour être raccord avec l’expression « en c… comme un Russe. ». T’as beau voir plein de gros V8 et de caisses raides de neuves, y’a quand même encore un maximum de gens qui ont les moyens de rien, surtout depuis l’embargo de 2014. Les prix ont flambé, le rouble s’est cassé la gueule et ils en bavent.

Ça me dédouane en rien de dire ça, mais bon voilà, je voulais pas balancer mes 3 photos croquignolettes de Dinky toys sans avoir une pensée pour ceux dont je traverse le pays un peu trop vite à mon goût, malgré tout. J’essaie, mais je ne prends pas assez le temps d’échanger, de comprendre. Pauvre monde, pauvre moi. Pauvre moi qui a malgré tout la patate depuis deux jours. Le lac Baïkal m’a ressourcé, prêt à finir en beauté ce périple.

En partant, sur la piste qui mène vers le ferry j’ai croisé un sud coréen en road trip lui aussi. Me demande pas son prénom, lui-même m’a dit de laisser tomber tant c’est imprononçable. On a tous les deux eu le même réflexe, partager nos infos. « D’où tu viens ? T’as fait quoi ? Faut aller où ? Et au bout de l’île, t’y vas comment ? » Bah, comme un Russe, à savoir que tu vas en c…. en poussant la moto dans le sable quoi. Il m’a regardé, il m’a trouvé grand et haut sur jambes. J’espère que ça va pas le faire renoncer.

Je suis monté sur le bateau et j’ai inspiré une grande bouffée d’air frais du lac Baikal, tellement pur que les habitants boivent son eau. J’ai du bol, j’ai vu un petit coin de paradis, ça me fera l’hiver que j’aime pas.

Ah, j’suis tombé en rade … d’essence. Vautour, je te vois venir avec ma Ducati. Tiens si on faisait le point. Elle a plus de 16.000 bornes, je lui en ai collé plus de 7.000 et je me suis comporté comme un mufle avec. Pas le temps pour les sentiments, comme pour les crevaisons. J’ai voulu prendre soin de la chaîne mais elle se détend pas. Ça m’arrange, la grosse douille de 35 à 12 pans, elle est au fond des valises et je veux plus les ouvrir les valises. Elles sentent le vieux champignon moisi à rendre jaloux les Russes qui en raffolent. Côté moteur, une rasade de 200 ml et basta. Pour le reste, contact, démarreur et roule. Elle a pas intérêt à faire la difficile, j’ai pas le temps.

De toute façon, ça servirait à rien de la laver. En entrant dans Irkoutsk ce soir, c’était la bérézina. Pluie, travaux, route défoncée, une fois de plus, je suis repeint de la tête aux pieds. Quand je désangle mes bagages, j’ai les mains noires. Quand je tape mon code pin à la réception de hôtel, pour payer, j’ai honte … de mes doigts noirs. Quand j’entre dans la chambre, je prends une douche tout habillé. Ça lave bien l’extérieur, mais moins l’intérieur qui sent aussi fort que les valises de la Multi.

Demain, je file vers Ulan Ude. Si j’arrive pas trop tard, je verrai peut-être l’arrivée de quelques concurrents du raid Londres / Ulan Bator/ Ulan Ude avec des bagnoles à moins de 1.000 euros et moins de 1200 cm3.

Road trip ► Moscou Vladivostock 12.000 km en Ducati Multistrada 5/10

| Ça sent le vécu, histoires vraies, Moscou / Vladivostock 12000 km en Ducati 1200 Multistrada Enduro | 0 Commentaire
Lolo
A propos de l'auteur
- Tout ce qui est déglingo, débile, pas tout-à-fait net et qui a deux roues, c'est moi qui l'essaie ! Après quelques années passées à Moto Journal, j'ai décidé de vous raconter l'histoire de la moto en vidéo sous mes propres couleurs !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.