Road trip ► Moscou Vladivostock 12.000 km en Ducati Multistrada 2/10

Etape Souzga – Kemerovo (600 km)

J’aime pas les GPS. Pas pour ce que tu crois. Ici en Russie j’en ai vraiment besoin pour savoir où je vais. Non, j’aime pas les GPS car chaque matin, je lui indique une destination et je « checke » au passage l’heure estimée d’arrivée. Quoi 12 heures pour faire 600 bornes ? Il me prend pour qui celui-là ? Ça doit sans être calculé sur la base d’un type qui se traîne.

Pourtant, chaque soir, je suis obligé d’admettre que non seulement, il avait raison mais en plus il était optimiste. Faut dire que je passe mon temps à m’arrêter pour filmer. Là, une fausse caisse de flics façon leurre juste à côté d’un vrai radar fixe. J’ai pas bien compris le concept. D’autant que dans la boîte en bois qui abrite le radar, il y a tellement de buée que tu peux passer à 240 devant sans risque.

Tiens, là, un snack (mot un poil désuet mais tellement approprié ici) de routier installé dans une immense tonnelle en acier. J’ai pas résisté, j’ai filmé et j’ai mangé. Comme je suis poli, j’ai dit que c’était bon et j’ai tout fini. J’en ai pas repris, c’est à ce moment-là qu’ils se seraient doutés de quelque chose. Franchement, je sais pas ce que c’était, mais j’avais jamais bouffé de l’écureuil gris jusque là. J’ai traîné mes aphtes toute l’après-midi jusqu’à Kemerovo, ma destination du jour.

Aujourd’hui, c’était juste splendide, il manquait que le soleil et 10 degrés de plus que ces foutus 10 degrés. Le massif de l’Altai dont j’ai visité la région frontalière avec la Mongolie hier, s’étend jusqu’à 300 kilomètres plus au nord. Le GPS m’a emmené sur des pistes roulantes et finalement moins cassantes que les bouts de bitume défoncés encore présents. J’ai prié pour ne pas crever. J’ai autre chose à foutre (filmer) que de souffler dans une chambre à air. Tiens, comme m’arrêter dans ce petit village pour discuter avec ce paysan qui m’a aussitôt sorti sa « ruska moto ». Elle était crevée mais sinon, il m’a dit qu’elle démarrait au premier coup de kick. Sans doute comme sa Lada à qui il manquait une roue et son tracteur au moteur déposé.

J’allais pas le contrarier d’autant qu’il m’a graissé ma chaîné avec de la bonne graisse bien solide qui colle aux fringues quand tu roules. Là encore, il a ri devant ma bombe de graisse liquide en me disant que c’était de la daube. J’ai ri, enfin on a ri tous les deux. Y’a que quand je lui ai demandé s’il n’avait pas un peu de ce fameux breuvage qui rend aveugle, que sa « douce » lui a demandé de rentrer illico. Il s’est exécuté mais en douce, je lui ai filé des autocollants qu’il a mis sur sa Lada et son tracteur. Un vrai gosse.

Je suis reparti, j’ai doublé des Lada qui zigzaguaient sur la route. Pas à cause de la vodka, non. Ça veut dire que toi aussi tu dois ralentir car il y a des nids de poule. J’ai pas mal roulé debout pour anticiper en pensant à la crevaison et à mes petits poumons fragiles. J’ai redoublé des Lada avec la famille au complet à bord et tous les gamins qui se retournent à l’arrière parce que le daron leur a dit qu’il y avait un ovni derrière. Les yeux exorbités, curieux, admiratifs, ça leur fera des étoiles plein les yeux pour les 10 ans à venir. Ma passion pour la moto a aussi commencé comme ça, pour moi.

Ça m’a fait du bien car la journée avait mal commencé. A cause du GPS qui joue au malin avec moi et du fait que dès les premiers kilomètres, j’avais envie de dormir. J’ai pas bien compris pourquoi. La fatigue peut-être ! Allez dodo, demain 670 bornes pour aller de Kemerevo à Krasnoyarsk. Si t’es sage, demain, je te raconterai pourquoi chaque nuit, je mets mon réveil à sonner à 3 heures (du mat’)

Road trip ► Moscou Vladivostock 12.000 km en Ducati Multistrada 2/10

| Ça sent le vécu, histoires vraies, Moscou / Vladivostock 12000 km en Ducati 1200 Multistrada Enduro | 0 Commentaire
Lolo
A propos de l'auteur
- Tout ce qui est déglingo, débile, pas tout-à-fait net et qui a deux roues, c'est moi qui l'essaie ! Après quelques années passées à Moto Journal, j'ai décidé de vous raconter l'histoire de la moto en vidéo sous mes propres couleurs !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.